«

»

Mar 20

La stratégie de mémorisation : exercices

Mettre en place la meilleure stratégie de mémorisation possible ça se prépare dès le plus jeune âge!

Voici quelques exercices à faire pour renforcer ou préparer la stratégie de mémorisation décrite dans cet article .

L’idée ici est d’entraîner l’enfant à visualiser (Visuel) puis ressentir (Kinesthésique) ce qu’il doit mémoriser . (V+ K)

1. ÉPELER UN MOT EN SENS INVERSE

Lorsqu’une personne épelle un mot , celle-ci fait souvent appel au dialogue interne (elle se dit les lettres ) et au canal auditif (elle entend le son ) et en déduit la lettre .

Par contre , lorsque vous épelez un mot dans le sens contraire à l’écriture , vous êtes obligés de visualiser le mot !Essayez vous verrez !

Remarque : quand un enfant a bien intégré la première stratégie (V+K) , il peut passer à la seconde (Auditif remémoré vers le Visuel remémoré ) . C’est celle qui sert lorsqu’on attire l’attention sur les différences auditives de 2 mots . Mais elle doit être utilisée avec parcimonie car elle peut vraiment induire les enfants à l’erreur au début de l’apprentissage. Comme plusieurs sons ont différentes écritures possibles , la stratégie « Auditif remémoré +Visuel remémoré » mène à « imaginer » l’écriture possible. On recueille alors souvent de l’écriture phonétique…

Quand l’enfant doit apprendre des mots ou des phrases , il ne doit pas se souvenir du son mais de l’image !

 

2. ANALYSE DE LA FORME D’UN MOT

Pour que l’image du mot soit réalisée efficacement , il est utile parfois d’aider l’enfant à visualiser !

Voici un exercice facile à mettre en place .

Il permet d’utiliser les deux hémisphères cérébraux, ce qui est souvent négligé dans l’apprentissage.

L’hémisphère gauche est spécialisé dans l’analyse et le découpage . Il nous permet de distinguer les détails .

                    p                              a

                                   l                                          i

                                                         n

L’hémisphère droit est spécialisé dans la perception globale , ce qui nous permet de percevoir l’ensemble.

lapin

 

Les deux processus sont complémentaires ,et doivent être favorisés de façon égalitaire .Ainsi l’enfant percevra globalement d’abord le mot , puis en détail (les lettres et leur position)

L’exercice consiste donc à présenter des mots encadrés , dans lequel on peut accentuer un détail par une couleur . L’analyse se fera alors oralement : on « commente » la forme du mot.

On se sert pour cela, des doubles lettres, de l’axe de symétrie , de répétition , de ressemblance , différence, coupure pour analyser .

 

3. JEUX D’IMITATION

  • Jeux corporels

Certains jeux corporels peuvent, dès le plus jeune âge, préparer la stratégie de mémorisation en entraînant l’enfant à visualiser puis imiter une posture , un geste , une expression du visage . Il utilise le canal Visuel puis le kinesthésique.

Attention ! Pour que ces jeux soient efficaces, il faut qu’il y ait « mentalisation » entre le moment où l’enfant voit l’image , et celui où il l’imite. Il suffit de lui cacher l’image et de lui demander de le faire à l’autre bout de la pièce par exemple.

  • Avec des objets

Ces jeux peuvent servir dans le même contexte que les jeux corporels . Tout objet peut être utilisé pour ce jeu : du cube , aux légos , en passant par les perles , la dînette , des poupées . La source est intarissable !

Veillez bien à ce qu’il y ait un moment de « mentalisation » .

  • 1. On montre une image d’une construction , d’une mise en scène …
  • 2 . On cache .
  • 3 . L’enfant doit la refaire .
  • 4 . Il vérifie et recommence s’il y a des erreurs après les avoir identifiées.

L’enfant pourra alors s’amuser et prendre de bonnes habitudes de visualisation qui lui serviront le jour où il commencera à mémoriser des mots , ou des chiffres .

Peut-être pensez-vous à d’autres jeux ? N’hésitez pas à les partager en laissant un commentaire !

Recherches utilisées pour trouver cet articlestratégie de mémorisation

Laisser un commentaire