«

»

Mar 03

Mémoriser l’orthographe d’un mot

Qui n’a pas eu une liste de mots à faire apprendre à son enfant, ou à ses élèves ?

Quel casse tête parfois pour certains !!! On leur dit d’apprendre ces mots . Oui mais comment ?

Voici une stratégie d’apprentissage efficace pour mémoriser l’orthographe d’un mot.

Cette stratégie est décrite dans le livre de Alain Thiry et Yves Lellouche  (apprendre à apprendre avec la PNL).

La stratégie VR (Visuel Remémoré) , puis K (Kinésthésique ) semble la plus adaptée .  voir l’article ici 

Les opérations faisant appel au canal auditif et au dialogue interne sont à éviter ! Elles dissipent l’attention, installent le doute et peuvent favoriser l’écriture phonétique  !

Tout enseignant connaît cette situation où un enfant , après avoir écrit un mot ( juste) , commence à douter , puis l’efface pour en écrire un autre (avec une erreur) .

Quant au Visuel Construit , inutile de dire que la créativité n’a pas sa place dans l’orthographe d’un mot !

 

3 variables

– la position spatiale de l’information (le mot écrit )

– la tonalité de la voix

– le mouvement des yeux

Je détaillerai ici la procédure pour des enfants qui ont un schéma d’accès oculaires majoritaire . Pour les autres il suffira d’inverser .

Ce travail peut être réalisé individuellement , en petit groupe, ou grand groupe , à la maison ou en classe.

 

Matériel

Préparer des informations sur des cartons ou papiers, de la plus facile à la plus difficile .

  • des formes simples (rond , étoile , carré , triangle)
  • des mots déjà connus (ou des lettres )
  • des mots connus mais plus difficiles
  • des mots inconnus

Mettre des couleurs , encadrer la forme du mot en respectant les lettres « hautes » , et les lettres « basses » ; (cela aide l’enfant à se centrer sur la forme du mot ) .

 

Déroulement

 

1. Créez un contact positif (pour vous mettre en phase avec l’enfant et le mettre en confiance ) , mettez vous bien en face .

2. Visualisation

  • Présentez le mot dans la direction du Visuel Reconstruit ( en haut à droite dans la majorité des cas )  et dites d’une voix aiguë et rapide : «  Regarde la première lettre , la dernière , celles du milieu , ce qui dépasse au dessus , ce qui dépasse en dessous , remarque tout ce qu’il y a à remarquer , vois bien la forme du mot . »
  • Cachez le mot mais continuez à attirer le regard de l’enfant en haut à droite et dites toujours d’une voix aiguë et rapide « Continue à voir l’image dans sa tête , vois bien la forme du mot ,est-ce que tes yeux veulent revoir ? »Si l’enfant veut revoir, recommencez depuis le début (mêmes gestes , même voix , mêmes paroles)Si l’enfant dit « non » , continuez .

3. Action

  • Dites : «  Dès que c’est clair … » d’une voix aiguë et rapide « …tu peux l’écrire . » d’une voix grave et lente en laissant la main gauche aller vers le bas à gauche (direction du kinésthésique)
  • Laissez à l’enfant le temps d’écrire à son rythme sans le déranger .

4. Contrôle

  • Dites « Revois ton image et vois si… » d’une voix aiguë et rapide la main droite en haut à droite .« …tu la ressens comme juste » d’une voix grave et lente et la main gauche vers le bas . Cette étape sera peut-être difficile au début car nous n’avons pas vraiment l’habitude de porter notre attention sur nos sensations si nous n’utilisons pas majoritairement le canal kinesthésique . Mais servez vous des sous modalités sensorielles pour l’aider à « ressentir »  .
        • Si c’est juste et que l’enfant répond :
          • « oui » , félicitez le et passez au mot suivant . (Il est très important de le féliciter afin qu’il associe à la réussite une émotion positive)
          • « non » ou « je ne sais pas » , mettez le mot à hauteur des yeux et dites d’une voix kinesthésique ( grave et lente ) «  c’est juste »
        • Si le mot est mal orthographié et que l’enfant répond :
          • « Non c’est faux » , félicitez le et recommencez la visualisation .
          • « oui » , remontrez le mot à hauteur des yeux et invitez le à comparer , puis recommencez la visualisation .

5. Révisions

 

Pour réviser une série de mots repassez chacun d’eux dans ce 3 étapes d’une voix rapide et aiguë , main en haut à droite (sans le mot):

          • «  Vois le mot… »
          • « Revois ton image . C’est clair ? »

Si l’enfant répond :

  • « non » , revoyez le mot
  • « oui » , passez au mot suivant

Après quelques temps , cette stratégie de mémorisation deviendra « automatique » et facilitera la vie de vos chérubins qui auront un véritable « outil » à portée de mains et plus de temps à passer avec vous !

6. Prolongements

Une fois que l’enfant utilise cette stratégie facilement ,cela signifie qu’elle est presque automatisée .Vous pouvez alors passer à la mémorisation de courtes phrases , vues directement sur un support autre que des étiquettes, en veillant à ce qu’il utilise bien la stratégie . il doit le faire progressivement : de 1 mot passez à 2 ou 3 mots , puis un peu plus. S’il tente de mémoriser trop de mots à la fois il risque de désinstaller la stratégie apprise. Il peut ainsi préparer 3 à 4 lignes quotidiennement , pendant 3 mois minimum.

Le plus important est la qualité du travail effectué (utilisation de la stratégie) , bien plus que la quantité.

Si vous avez aimé cet article , partagez le , cela peut aider quelques enfants !

 

Laisser un commentaire